Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

La pharmacie

Vous avez aimé la boulangerie, ne dîtes pas non, comme dirait Prévert vous avez souri... alors, faudra t il que je vous dise aussi, que je vote pour la pharmacie, ah, la pharmacie. Je crois que je deviens amoureux de tout le petit commerce de mon village....

En savoir plus

La boulangerie

J'aurais voulu, pouvoir voter dimanche, pour ma Boulangère pâtissière qui m'a offert un thé à la menthe ce matin quand j'ai déclaré que je n'avais pas déjeuné et qu'en conséquence je m'offrais un pain au raisin. Il faisait si tout bien chaud près d'elle,...

En savoir plus

Le quai

Le quai

Ben c'est tout con. Petit matin, à la terrasse du café, un petit jus à l'endroit où on appelle çà le quai. Y'a pas la mer et devant le quai c'est un alignement d'immeubles, barrant le soleil sur une petite place de village. Je n'entendais rien des conversations...

En savoir plus

Touche

Touche

Être ému, c'est se sentir tout nu de l'intérieur.

En savoir plus

La ligne de discrétion...29

La ligne de discrétion...29

L'air de rien Ce matin, la solitude du cormoran qui est en moi s'exprime quand je m'aperçois que je ne suis pas dans ma douche, que je me suis lavé avec un démêlant, qu'on est lundi et que ce n'est pas facile à rincer, mais qu'en prenant son temps, on...

En savoir plus

La ligne de discrétion ...28

La ligne de discrétion ...28

Réveil Quand la bouche se réveille avant les yeux et qu'hier soir c'était vendredi, tu écoutes et tu regardes parfois des images curieuses sous un rythme qui souligne l'instant de velléité. Ne pas se payer de l'écart de la veille et faire de cette journée...

En savoir plus

La ligne de discrétion...27

La ligne de discrétion...27

Attente Il fait une chaleur moite, oppressante; les bruits de la nuit sont atténues. Rien sous la jupe des étoiles. Des lueurs à fermetures d'éclairs. L'orage arrive lentement en dérivant vers nos vallées tandis que les sommets ont mis leur Kaway pour...

En savoir plus

La ligne de discrétion...26

La ligne de discrétion...26

La caillasse A la poésie salvatrice quand tout aura disparu, vient se coller une vilaine compagnie qu'on n'aura pas invitée, sœur nécessité. C'est ma deuxième frangine, la cadette après sœur solitude. Dégringoler dans un chagrin d'amour c'est aussi parfois...

En savoir plus

La ligne de discrétion...25

La ligne de discrétion...25

L'étale Comme entre deux marées, existent un temps et un espace où tout se fige dans le calme revenu. Tout est monté si haut, si fort qu'au point culminant tu retiens ton souffle et s'épanouit un instant la satisfaction d'y être enfin arrivé. Pause. Une...

En savoir plus

La ligne de discrétion...24

La ligne de discrétion...24

Noctambule A traîner sur la terrasse dans la nuit quand parfois je me réveille, je m'aventure un peu plus loin dans la pénombre à l'orée de la forêt. Il y fait doux, silence. Au dessus quelques étoiles, et c'est ici bas un refuge, un espace discret pour...

En savoir plus

La ligne de discrétion...23

La ligne de discrétion...23

La lune Qui n'a pas un soir de pleine lune risqué un vœux, seul ou à deux ? Que deviennent toutes ces promesses quand le temps aura passé et qu'elles se seront évaporées dans le ciel des nuits paisibles et d'ivresses partagées ? Lorsqu'elle revient et...

En savoir plus

La ligne de discrétion...22

La ligne de discrétion...22

Lignes de front A chacun ses repères. Les miens sont d'ordre maritime. Considérer ce qui vient de se produire revient pour moi à le mesurer au travers de la météo. Les turbulences de l'amour sont à l'image de celles qui planent au dessus de nos têtes...

En savoir plus