Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

La pharmacie

Vous avez aimé la boulangerie, ne dîtes pas non, comme dirait Prévert vous avez souri... alors, faudra t il que je vous dise aussi, que je vote pour la pharmacie, ah, la pharmacie. Je crois que je deviens amoureux de tout le petit commerce de mon village. Ah, les pharmaciennes de la pharmacie du centre, toute proche du tabac journaux; d'ailleurs il faudra que je vous parle d'une des buralistes, ah si je fumais encore, je n'y vais plus que le mercredi pour mon Canard... mais revenons à la pharmacie, toutes, le samedi, sont revêtues d'une blouse couleur framboise; les autres jours c'est en blanc. A chaque fois que je m'y rends, avant mon tour, je suis guéri, rien qu'en attendant. Quand on y rentre, on entend la même petite sonnerie que celle qui trouble la quiétude du voyageur moyen dans un avion avant que çà secoue. Ting... bonjour...je les vois sourire, elles savent bien, elles se moquent gentiment, moi aussi; c'est un moment, rien qu'un moment, un moment qui sent bon, un voyage imaginaire où je les vois comme des hôtesses de l'air, au milieu d'un avion rempli de vitrines de parfums ou bien de shampoings et de dentifrices, d'un tas de crèmes, d'essences naturelles et tout plein d'autres médicaments plus moins.essentiels. A son tour, on ne dit rien d'autre que ce qu'il faut, pas plus que le nécessaire pour y faire rentrer tout le bonheur du monde, en moins de temps qu'il faudra à la chanson pour le dire. Quel sourire...Être sans âge et transparent...
-pardon oui j'ai ma carte vitale...
C'est aussi l'espace d'un instant se permettre d'être un enfant, regarder et prendre plaisir
- Cela ne vous sera pas remboursé...
- Oui je sais, ce n'est pas grave
... comme des fois les autres sont beaux surtout quand il s'agit d'elles et qui sont encore plus belles et oublier jusqu'à soi même, y compris ce que l'on fait, ici et là et le pourquoi et dire qu'il faudra partir et laisser venir à ta place celui qui te tousse dans la nuque, là juste derrière. Et puis sortir sur la place et retrouver la lumière, se sentir beau comme un Marcello, rien qu'un instant parce qu'ainsi traversé par le regard de tout un équipage, celui d'une pharmacie et ses hôtesses de l'air ou comment se rendre en Cévennes sur Québec Air.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Angeline 18/05/2017 15:39

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci