Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

C'est les vacances, je pars au boulot

C'est les vacances, je pars au boulot

... à compter d'aujourd'hui ce blog se met en vacances tandis que je pars sur les mers jolies durant tout un mois pour suivre et travailler sur une course au large...au hasard des escales, et d'un ordinateur emprunté je vous enverrai quelques mots salés...

En savoir plus

Le vent qui était con comme l'adjudant

Le vent qui était con comme l'adjudant

Je reviens sur ce coup de vent d'hier...Devant tous ces fruits par terre, pas mures, juste arrachés comme çà par le vent par p ur ...je ne sais quoi, je me souviens de ce que j'ai ressenti tandis que j'embrassai du regard l'ensemble du jardin à qui j'avais...

En savoir plus

Pour des prunes

Pour des prunes

Et mon cœur exulte de joie oh nature resplendissante. Ce matin je suis descendu dans mon jardin...Cà fait 24 heures qu’un vent de con y souffle comme un âne et qui cette andouille, pour faire bonne mesure a dézingué toutes les prunes de mon prunier et...

En savoir plus

Adieu France Piqûre je passe sur France Culture...

Adieu France Piqûre je passe sur France Culture...

C’est curieux le principe du blog. J’écris des trucs qui passent par la tête et hop j’ai l’impression de m’être exprimé. Quelque part, j’ai même le sentiment d’avoir pu le faire en jouissant du droit à l’expression. Qu’en est il ? je peux toujours protester...

En savoir plus

Walk on the wilde side

Walk on the wilde side

Après les ouvriers de New Fabris, les salariés de Nortel menacent de faire sauter leur usine...Société éclatée, où l’absence de syndicats révèle l’état de délabrement de la notion de solidarité, de l’émotion collective au sort des autres qui sont désepérés,...

En savoir plus

Viva Zappata

Viva Zappata

le 14 juillet... la fête de la révolution, confisquée comme toujours car jugée trop sérieuse pour être simplement confiée à ceux qui la font et mise en page par un défilé militaire, hormis... en 89, 1989, je me souviens. Elle avait de la gueule la commémoration...

En savoir plus

La chronique D'André Blanchemanche

La chronique D'André Blanchemanche

En attendant de vous retrouver mardi...j'ai eu du rab... je vous propose l'excellente chronique de l'ami André... "La vie des pierres" de Rick BASS (Bourgois). Bass est à classer parmi les plus importants romanciers américains traduits en français. Le...

En savoir plus

c'est curieux comme c'est bizarre

c'est curieux comme c'est bizarre

Je vous laisse trois jours, parce que je vais, comment dire ...faire un boulot et en échange je crois qu'on va me filer de la tune, je crois que çà s'appelle un travail, étonnant non?...de nos jours...à dimanche....

En savoir plus

Dernières nouvelles du potager......

Dernières nouvelles du potager......

8 juillet...plus que 6 jours pour mettre en place mon défilé....Le temps presse. On est à la bourre comme d’habitude. Un défilé çà s’envisage, çà se prépare. Aucune improvisation n’est tolérable dans l’ordonnancement d’une revue apprêtée avec soin en...

En savoir plus

Requiem pour une pomme ( chanson con)

Requiem pour une pomme ( chanson con)

Quand je ne sais plus j’y retourne. Et c’est souvent que je ne sais plus. Je retourne donc sur mon banc à l’ombre du pommier. Mon banc du journal d’un con, mon banc du samedi. C’est que...c’est que c’est souvent samedi chez moi. Si c’est souvent que je...

En savoir plus

Une huitre à la place de l'âme

Une huitre à la place de l'âme

C’est un petit port du sud. Comme tous les petits ports, la plaisance a pris le pas, du moins l’anneau sur la pêche ou tout autre activité. Du balcon, chez mon copain, on domine ce port. On peut voir en son milieu la place d’où partaient les petits vapeurs...

En savoir plus

Fermez les yeux, respirez, çà y'est vous y êtes...

Fermez les yeux, respirez, çà y'est vous y êtes...

Il faisait beau. J’étais assis sur mon banc, sous le pommier, là où je me mets comme un con pour penser à des conneries. Le soleil à cette heure se hissait tout juste derrière les montagnes et donnait une lumière rasante sur le potager. Le meilleur moment,...

En savoir plus