Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Ne pas s'habituer c'est résister.

Encore des expulsions d'enfants à Montélimar !
Les enseignant(e)s, les parent(e)s d'élèves, les enfants de l'école de Grangeneuve ont besoin de notre soutien.
-----------------------------
C'était un jour de pluie, c'est devenu un jour de pleurs.

Aujourd'hui, le 8 avril 2008, des larmes ont coulé sur la place de la mairie  de Montélimar lorsqu'a été exposée la situation de la famille Ferati dont les enfants sont scolarisés à l'école de Grangeneuve.

C'était un jour de pluie, c¹est devenu un jour de larmes.

Ce sont des larmes de honte, face à notre impuissance de faire cesser les violences institutionnelles exercées sur cette famille et leurs proches, qui sont nos amis, nos parents, nos enfants.

Ce sont des larmes d'exaspération face à l'acharnement d'une politique d'immigration qui tourne au terrorisme d'état parce qu¹elle devient terreur et vise des familles entières, une politique qui se transforme en horreur exercée sous nos yeux, qui devient ignominie et qui nous concerne d¹autant plus qu¹on ne peut pas ne pas savoir qu¹elle a lieu, une politique qui devient infamie que cautionnent des silences et des zèles coupables .   

Ce sont des larmes de révolte de citoyens acculés au désespoir de trouver des formes démocratiques pour briser une injustice de plus en plus aveuglante

Ce sont des larmes d¹une amie qui voit ses élèves pleurer et en danger.
Ce sont des larmes amies versées pour des ami(e)s en pleurs et en danger.

Des larmes , des larmes , des larmes, mais aussi et surtout, beaucoup, beaucoup, beaucoup de dignité de la part de ceux qui traversent ces moments difficiles en faisant appel à des valeurs humaines et constitutionnelles,²liberté, égalité, fraternité², pour lutter de façon légale contre un mal venant s¹inviter sournoisement dans nos écoles, dans nos classes et parmi nos enfants.

Soutenons-les, protégeons-les.
Le vaccin contre l'injustice n'existe pas.
Pour s'en préserver, ayons le courage d'y faire face, ensemble.

Solidairement.
Un parent d'élèves,
J.L Orand.
Le 8 avril 2008.

Pour signer le manifeste de soutien :


 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article