Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Esprit de mai.... es tu là?

Les pêcheurs, les taxis, les routiers, tous ceux qui se sentent pris au cou par la hausse des produits pétroliers manifestent à leur tour après que les enseignants déclarent quant à eux, « temps mort », l’époque des examens s’ouvrant...Ainsi chacun va de sa petite manifestation, tout est bien organisé comme une savante division, qu’aucun pouvoir n’eût rêvé d’obtenir si facilement. Comme un défilé de mode chacun avance sur la scène médiatique en revendiquant midi à sa porte. Rien jusqu’ici ne semble fédérer toutes ces revendications, des transports à l’enseignement, des handicapés aux gendarmes et les pompiers, et à toutes les corporations, routières, maritimes, agricoles, touristiques, journalistiques, judiciaires, culturelles, sans oublier les sans papiers, la recherche et les faucheurs volontaires. Séparément, c’est à coup sûr focaliser l’attention sur soit en effaçant le précédent qui manifestait tout aussi légitimement...En attendant la trêve,et que le peuple se satisfasse des jeux et du pain, comme dans un rituel aussi bien huilé qu’un défilé dans les rues de  la capitale,  on a eu Cannes, son festival, ses paillettes, son bon goût, les voitures noires aux sièges roses des nouveaux riches et russes en tête de cortège, suivi à présent de Roland Garros talonné ensuite par Le tour de France, l’Euro de Foot, les jeux Olympiques etc, afin que chacun soit repu selon sa catégorie et son phantasme, et satisfait d’un spectacle sans cesse renouvelé pendant la traversée de l’été...surtout ne pas réfléchir, que chacun reste pour soit, que chacun se laisse aller sur la pente de ce qu’on nous propose et réclame comme une oies volontaire au gavage, davantage à consommer, consommer, consommer, plus de gazole, pour pêcher plus de poissons, plus de gazole pour épandre des tracteurs pour toujours autant de pesticides,  plus de plastiques, plus de machins, plus de bidules, et tant pis si on en crève, et tant pis si l’on pille, plus de petites bagnoles et d’écrans plats pour des programmes et des infos sans reliefs, plus, plus encore, j’en veux, qu’importe quoique ce soit , j’en veux moi aussi....la semaine dernière, à la station service du village, il y avait pendant quelques jours une queue inhabituelle pour faire le plein, que des gens inquiets d’une possible pénurie jusqu’à ce que certains avouent leur angoisse en confiant qu’ils avaient acheté en quantité, pâtes, riz, sucre et farine...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article