Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Je voudrais les mêmes lunettes que Woody

"A vous frères humains qui passez... "toujours  écrire qu’il est un possible ailleurs, c’est le pouvoir de s’extraire de l’indicible horreur. C’est ajouter une ligne à l’éloge de l’oisiveté d’Hermann Hess. C’est jeter une enveloppe au hasard d’une poste et comme prétendre parler du feu à Rainer Maria Rilke et c’est tout à la fois et c’est dérisoire. C’est s’encombrer de pauvres mots à destin d’ oreilles repues du vacarme des poulaillers et attentives aux SOS quant tout est perdu et quand tout n’est que chatt,  sms, mails, post, et prendre soin de rester lettre morte quant tout se tire dans le sens commun du plus petit dénominateur. A toujours écrire qu’il est un possible ailleurs c’est se tripoter d’un doigt et s’imaginer meilleur et c’est dérisoire. Ecrire comme on respire, et pour ne pas étouffer vous dire chaque jour un peu, du bien, du mal, de l’à peu près, du ressenti, de l’oubli, de l’insignifiant. Insignifiant ce blog quand j’entendais hier, en fin d’après midi, alors que je me satisfaisais d’un rayon de soleil dans un fatras de poussières, j’écoutais le compte rendu d’audience d’un tribunal pénal international, jugeant Charles Taylor, pour crime contre l’humanité...un récit infernal soulignait ces moments, un village pillé, des enfants soldats drogués, un gamin dont on avait coupé séance tenante pieds et mains avant de le jeter dans une fosse d’aisance...comme a dit Woody Allen, « si Dieu existe, j’espère qu’il a une bonne excuse... »  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article