Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

J'ai fait de la mobylette derrière un camion de sable

Ce matin je pars dans tous les sens...ce qui est embêtant dans la politique, c’est le package tordu qui va avec, c’est un peu comme sur une plage de sable, ce qui est embêtant avec le sable...Tenez, plus précisément, le choix quand il existe, c’est très souvent entre pire ou moins pire. On va y venir, voyez d’un coté les grandes idées, les grands principes, la réflexion et puis...les réalités. Ce qui est emmerdant avec la réalité...c’est qu’elle bouge sans cesse, c’est qu’elle est dans l’impermanence et qu’elle se vautre aussi bien dans la vertu que dans la crapulerie infecte ou dans la paresse des cerveaux endormis dans le temps disponible dévolus aux écrans plats...Et ce qui est emmerdant aussi, ce sont tous les fachos à la petite semaine qui vous diront, vous voyez bien, je vous le disais....c’est une honte....je fais mon cake là, non c’est une réflexion que je me fais depuis quelques temps sur la pertinence de l’action dans son acceptation militante. Ainsi deux exemples, le premier, prenez un gars courageux, sis si, il existe, je vous dirai qui c’est si vous insistez, mais là n’est pas le problème, donc,  qui se dévoue pour le combat social. Il a bien perçu, que des marins provenant des pays de l’Est étaient nettement en dessous du traitement social admis par le droit international, ou par exemple le notre...le gars en veut, il lutte, il obtient...résultat, les marins de l’Est se font remplacer par d’autres venus des Philippines je crois...et merde, il a gagné pour la bonne cause et pour les grands principes et dans la réalité, il a perdu, enfin ils ont perdu.

Deuxième exemple, le mini bus du ramassage scolaire, petit exemple certes mais très intéressant pour alimenter l’ordinateur qui nous tient de cerveau...Je suis avec la petite, sur le bord de la route. Il monte vers le dernier hameau, où d’habitude, il prend d’autres enfants...mais là, en cette fin d’année , point d’enfants, depuis une semaine, fait chaud, et puis y’a les brevets, les bacs...Cela ne fait rien, il monte quand même. Il s’arrête au retour à notre hauteur, ma petite grimpe dans le car. Je lui fais remarquer, après un grand bonjour qu’il tourne à vide...et oui dit il, chaque fin d’année c’est comme çà, mais c’est payé, je dois le faire, j’ai un parcours obligatoire dans une autre partie du canton où je sais pertinemment qu’il n’y a aura personne, mais je marque les arrêts...C’est une question de principe et de rigueur en rapport avec la ligne à tenir, et d’ailleurs le conseil général paie pour cela...Le bon sens voudrait que l’on réclamât une économie en ces temps de gazole si cher....mais voilà, ce qui pend au nez, de ce petit transporteur, si l’on tentait de porter la remarque à qui de droit, on comprendrait  que le droit est tordu...c’est tout simplement son remplacement par une grosse entreprise de transport privée qui l’attend et là...tout le monde à part, le gros transporteur privé qui lorgne sur tous les marchés et soigne un futur monopole en pratiquant une concurrence déloyale sur les prix en alléchant les conseils généraux, tout le monde dis-je, perd, à commencer par le petit transporteur qui peut fermer boutique et puis les enfants, qui peuvent dire adieu au petit car du matin et à l’ambiance familiale....Bon en septembre il retournera à plein...

Des exemples tordus de ce genre il n’en manque pas, derrière le bon sens et les bonnes intentions, les intérêts sordides et égoïstes sont à l’affût, et bloquent une société dans un système apparemment très imparfait qui s’adosse en réalité aux assauts de ceux qui cherchent le profit, rien que le profit....La vraie rupture, elle se situerait là, dans la souplesse et l’analyse ponctuelle des faits....pas dans les effets d’annonce pas dans le grandiloquent, pas comme notre président pour tout dire, voyez, celui qui se pare de toutes nos saines colères contre la publicité qui nous enconnarde  pour mieux la redistribuer à ses amis....d’ailleurs je trouve l’idée d’une surprenante et d'une redoutable efficacité, pour supprimer la pub sur le service publique, fallait y penser, il suffit de supprimer le service publique...Ce qui est emmerdant  dans la politique, finalement c’est le sable.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

philippe 01/07/2008 15:01

je note que tu fais une bise à ma femme pendant que les autres cons élus par les franchouilles me font les poches, bon mais y'a que des billes, des élastiques un morceau de pain sec, un mouchoir crade et sec aussi, un souvenir, et une pièce de deux centimes...Apart çà,être en colère avec toi, c'est quand m^me mieux que de bêler tout seul... bises à ta doudou aussi

Sébastien 01/07/2008 12:40

Tu vois je te t'avais dit les écrans plats c'est pas bon pour la santé. Biner les pommes de terre ça fait mal au dos mais c'est plus mieux. Il faut du grand air et pis auvrir sa grande bouche pour en prendre le pus possible et gueuler qu'on n'est pas de pions qu'on a le droit de vivre et de refuser que ceux qui s'en mettent plein les poches (ce qui est dèjà bien assez) se mèlent de nous dire comment faut vivre. Je suis pas sûr que ça a à voir avec ce que t'as écris mais j'étais en colère ce matin contre tous les moutons franchouillards.Bises à ta femmeSébastien