Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Et que le short vous descende sur les godasses

Si l’on est mauvaise langue et que l’on a l’esprit tordu, si  la vertu n’est pas pour soit le parangon de la probité, de l’honneur et du dépassement de soit, désintéressé, unique moteur d’un rôle individuel au service d’une noble cause, nul doute qu’il faut être un peu fakir pour faire du vélo, assis sur une pelle à seringue, çà vous pousse au cul pour pédaler en danseuse.

Eh oui comme chaque année, le tour de France a repoussé, tout comme lève à pareil moment dans mon jardin mon dernier semis de carottes. C’est qu’il en faut une belle de carotte pour courir ainsi tout autour de la France dans laquelle tout est possible désormais.

Tenez donc, dans un mois pile poil comme disait un président dont on aurait jamais imaginé que le style Corona deviendrait un exemple de bonne tenue et de classicisme à coté du « je vais vous dire çà va changer » de notre président actuel et dont il faut chercher l’inspiration dans un mixte de Louis de Funès en inspecteur Juve et de Bernard Blier en Volpone dans les tontons flingueurs, dans un mois donc, notre représentant national ira se compromettre aux jeux olympiques de claquettes, selon toute vraisemblance, à l’heure où je tape comme un dément sur mon clavier inter nautique. Et oui, il ira en cet endroit dont le titre  sonne comme un vieil Astérix...Nicolas aux jeux olympiques du cirque chinois...Bon, afin de se démarquer de cette proposition, de cette incongruité qui consiste à aller à la lèche d’une incroyable dictature, je vous propose, amis sportifs de ne pas y aller...çà aurait de la gueule non ? Notre président dans la tribune et tous nos athlètes à la maison. Après tout, ce ne sont pas ces derniers qui signent les contrats...Allez, la patrie des droits de l’homme, montre qu’il t’en reste encore, je veux dire des coucougnettes ou mieux encore, un cerveau qui  t’éclaire sur le discours d’un Pierre de Coubertin pour qui l’essentiel était de participer, fusse dans la honte et sous les saluts nazis des jeux de Berlin, présidé par Hitler...Mais non, je m’égare, la politique est tout aussi étrangère au sport de haut niveau que peut l’être le dopage ou l’argent, je me suis égaré sans doute...

Allez, dans un mois çà démarre et c’est sans moi.  

 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article