Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Faites vos jeux, Mesdames et messieurs....

Que le pauvre se rassure, c’est juste une récession. C’est même pas une dépression. Lui qui d’habitude est déprimé qu’il exulte le gueux et sa ribaude, qu’ils s’allongent dans l’allégresse  à savoir dans les fossés vu qu’ils gambadaient sans impatience jusqu’ici sur le bord de la route où l’avaient délaissé l’économie jusque là en bonne santé.

Ce matin dans ma radio, on l’annonce…jeudi noir, et oui, pas bien réveillé, je regarde par la fenêtre, et confirmation, il fait encore nuit à cette heure ci. Réveil se faisant, juste le temps d’éponger mon bol que je viens de renverser et je comprends que c’est la minute pédagogique de France Inter, oncle Bernard, un économiste nous fait la leçon, sourire au coin, on le devine à sa petite pique sur « la perfide Albion » qui nationalise, ah comme c’est drôle, sont bêtes les anglais, nous même avec Sarkozy on sait mieux faire … Et j’apprends tout sur la planche à billets de Jean Claude Trichet,  le taux directeur qui baisse d’une demi point, action censée redonner de l’air au marché et puis l’origine du mot Krak boursier qui est allemand, et voilà c’est simple, c’est la crise, et le chômage devrait reprendre du poil de la bête, malgré les statistiques à la noix. Va y avoir des pertes, les bourses vont baisser, mais il n’y a pas de risques pour les dépôts, çà je comprends, le dépôt étant par essence attiré par le bas où il se sent à l’aise, il suit la baisse mais pour le capital à risque il y aura des risques et là c’est étonnant. Même que la machine consommatrice des américains va être affectée et le Christmas shopping va perdre du volume…

 

Et toc, je mets un PS :

Ah oui,  autre motif d’apaisement, toujours dans mon poste, j’apprends qu’ on se suiciderait en prison par jeu, et oui, les mineurs sont facétieux, on les met en prison et ils jouent à se pendre, je suggère que dorénavant on leur propose l’école, qu’au moins, puisque leurs jeux sont influencés par l’endroit, qu’ils puissent jouer ce chantage, si tu m’obliges à m’instruire, pour t’échapper, je vivrais plus encore. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

philippe 12/10/2008 22:12

Anne, ce que j'aimerai être parfois, seulement un peu de ce tu écris.Bises

Anne 12/10/2008 17:02

Elle n'est pas seulement belle dans sa forme votre chronique : elle respire, elle vit, elle touche au plus profond de notre humanité. Tout en la lisant, c'est une chanson de Brel "Chez ces gens là ! " qui m'est venue à l'esprit car c'est la même émotion qui s'en dégage. Peut être pour celui qui veut bien se laisser toucher et tente comme vous de montrer qu'on ne peut  rester indifférent aux autres. Merci pour vos billets d'humeur pertinents, drôles, émouvants aussi. Bien sincèrementAnne