Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Et l'âne s'appelait Corto

A 35 à l’heure, sur une petite route de montagne entre deux virages en épingle, entre les chênes verts, enfin jaune pâles dans les phares de la bagnole, je redescends. Faut pas dépasser la seconde. Les autres là haut dorment. Ils sont arrivés dans l’après midi, eux et l’âne. Ou l’âne et eux. Enfin eux, fatigués, rincés. L’âne lui était plutôt, content, je dirais heureux même. Par ces temps de crise, croiser le regard d’un âne heureux c’est rare comme une parole sensée. Un âne bâté, qu’ils ont débâté, justement, l’ont brossé, les enfants, même que. Papa, maman ont bu une bière, les enfants un sirop. Voyage avec un âne à travers les Cévennes, dans les pas d’Hervé pochon. Ils sont allés dans leur gîte. J’ai fait à manger en écoutant France musique. Ils sont venus pour le repas, content, toujours sur la crête . Avec un âne, on se ballade sur les crêtes, des fois çà descend aussi, mais la tête reste sur la crête. Ils ont quitté la ville pour une semaine, et ceux là ne sont pas prêts à redescendre. – et de quoi on vit ici ? C’est bon, oh je peux en reprendre ? Et puis ils sont partis se coucher tandis que les chiens aboyaient. Les frelons se cognaient sur l’ampoule qui éclaire le pas de porte. Un tango, j’essuie les verres avec le torchon blanc, comme dans un bar, un bar du sud, de l’autre coté de l’Ocean, Corto Maltese va venir. Il posera son cul sur la chaise en bois. Je lui servirai un verre de rouge sur la vieille table de la taverne. Je m’en servirai un aussi . On roule, on allume, fumées. Dehors la montagne qui roupille au dessus les étoiles, des millions d’étoiles, la voix lactée, Sirius,  le baudrier d’Orion...Il fait doux...A 35 à l’heure sur une petite route de montagne, entre deux virages en épingle, un renard. Il s’arrête, il fixe, brusque il repart et grimpe. Je redescends.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

philippe 28/10/2008 18:47

vielle acaille, tiens je sais pas pourquoi, je me souviens de la Sanguinède, et dans les chiottes, le tableau, la voix lactée. Cà n'a rien à voir, justement, çà n'a jamais rien à voir, mais c'est là.

Acaille le Rouge 27/10/2008 11:14

SUPER !Moi aussi, j'ai envie de me barrer sur les cîmes avec un âne, c'est à dire avec moi-mêmeContinuez, cher ami, peut-être finira-t-on par s'y retrouver ?Acaille le Rouge