Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Bertrand, si tu savais à qui tu causes dans le poste

Que veux tu mon Bertrand ? Tu me permets de t’appeler mon Bertrand. Ben oui, t’es là chez moi, j’te signale. Je suis à peine réveillé, que çà fait deux minutes pleines que je me gratte l’oreille, et t’es là, tu causes. Dehors il pleut. Bien sur tu étais prêt, toi. Dès que j’ai allumé le poste, ta voix résonnait tandis que j’allais faire cuire l’eau pour le café, tout faux, pour le thé, pas de café mon Bertrand ce matin. Ya une dame qui t’aime bien, Françoise, çà s’entend, même qu’elle dit ne m’engueulez pas Bertrand et toi tu lui dis qu’elle est une excellente journaliste. Vous êtes mignons tous les deux, c’est que j’aime le plus dans vos échanges. Bon, bougez pas, je descends à la cave chercher de la confiture. Je rentre, j’entends vos réparties, assis au coin de la table, derrière les propos, les questions, les trémolos, les indignations, les précisions, les invectives, les discours, les apartés , on sent bien que tu es en forme. Putain comment tu fais mon Bertrand, moi quand arrive novembre, je suis gai comme une armure. Tu as réponse à tout. Tu devrais te présenter au jeu d’Emile Euro. Eh oui, tu brigues le poste de premier secrétaire. Tu es déjà maire te rappelle un auditeur. Et  c’est pas d’une petite ville précisément, doit y avoir du boulot, Paris, c’est grand quand même, vu de la France. En plus tu veux devenir l’ animateur en chef des socialistes. Faut au moins un BAFA perfectionnement pour réussir sur ce coup là. Tu m’épates, y’a des gens qui m’épatent, moi je suis célib une semaine et je m’en sors pas, aujourd’hui je dois finir de poser un chiotte, et oui j’aménage un peu, et toi tu brigues et moi je bricole et puis je dois faire sécher du linge, ranger, et puis...Voilà, regarder la pluie qui tombe, écouter la radio et me dire qu’aujourd’hui c’est novembre qui vient et que le changement pour moi c’est une fois tous les trois mois, quand arrive la nouvelle saison. Bertrand, il pleut et cette putain de montagne ne veut pas bouger de là.

 

 

PS : Sur France Inter aux infos, sans rire : le nombre de permis de construire s’est effondré....  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

BROSSAULT 29/10/2008 19:22

Les dépots de permis de construire sont en chute libre : tant mieux, c'est moins de caca de "pavill'honneurs" à contempler dans nos plus beaux paysages, et puis , gast, que l'on ne construise plus de cahutes va me permettre  enfin de prendre ma retraiteEt puis Bertrand, avant de lâcher Paris, fais des tours hautes hautes hautes pour ranger les pauvres pauvres pauvres qui t'ont élus!Philippe est à la montagne et moi à la mer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!