Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Societé nucléaire, société policière?

   
 L'Esperanza, navire de Greenpeace


Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 840 associations
 http://www.sortirdunucleaire.org/ 
   
 Communiqué de presse du 31 mars 2009 
 Contact presse : 06.64.100.333 
   
 Espionnage de "Sortir du nucléaire" et Greenpeace par EDF : 
 "Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et la DST 
 - Stéphane Lhomme doit obtenir un non-lieu dans l'affaire du  
 document confidentiel défense (*) sur le réacteur EPR, directement 
liée à l'affaire de l'espionnage par EDF
 - la DST a-t-elle aidé EDF à espionner le Réseau "Sortir du  
 nucléaire" ? 
 A la suite des révélations faites ce jour par le média en ligne  
 Médiapart, selon lequel EDF a espionné le Réseau "Sortir du  
 nucléaire" et Greenpeace, le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce
les méthodes d'EDF mais aussi celles de la DST (aujourd'hui DCRI) dont le rôle reste à éclaircir.
   
 Médiapart écrit aujourd'hui : 
 "L'ancien commandant de police Pierre François avait été chargé
de développer au sein d'EDF des activités de renseignement afin
de prévenir d'éventuelles attaques terroristes, mais aussi des
campagnes de déstabilisation ou des actes de malveillances
émanant de la mouvance anti-nucléaire, comme les associations
Sortir du nucléaire ou Greenpeace, très investies en la matière.
La "cellule" animée par Pierre François aurait notamment infiltré ces
 associations, parfois avec la bénédiction des services spéciaux  
 français dont sont issus la plupart de ses membres." 
   
 Après s'être procuré un document confidentiel défense issu d'EDF, 
qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour
résister à un crash d'avion de ligne, Stéphane Lhomme,
Porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire" a été placé en garde
à vue à deux reprises par la DST (aujourd'hui DCRI) le 16 mai 2006
et le 25 mars 2008.
 Ces deux gardes à vue ont été menées sur réquisition du Parquet 
de Paris, section "antiterroriste", et Stéphane Lhomme est sous la
menace de 5 ans de prison et de fortes amendes pour
"compromission du secret de la défense nationale". Pour protester
contre cette mise en examen, le Réseau "Sortir du nucléaire" avait
mis en ligne le document Confidentiel défense et l'avait diffusé à de
nombreuses organisations et personnalités qui l'avaient aussi mis
en ligne. (*) EDF et la DST ont clairement un intérêt commun :
découvrir qui, au sein d'EDF, a fait parvenir au Réseau
"Sortir du nucléaire" des documents sensibles, dont le fameux
document confidentiel défense sur l'EPR. Une question est posée :
la DST a-t-elle aidé EDF pour espionner le Réseau
"Sortir du nucléaire" ? Ce sont donc plutôt EDF et la DST qui
doivent être inquiétés et non les militants du Réseau
"Sortir du nucléaire" qui n'ont fait que leur devoir de citoyens.
Le Réseau "Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et
contre la DST. Le Parquet de Paris doit prononcer un non-lieu pour
Stéphane Lhomme et enquêter sur le processus d'espionnage mis
en œuvre par EDF et la DST.
  Stéphane Lhomme du "Réseau Sortir du nucléaire" 
   

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article