Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Poètes et paysans

Dans le car c’était bizarre, l’impression d’être loin, loin dans le temps, loin de tout. Un jeune au visage poupon m’avait bousculé. Assis à coté de moi, son blouson sentait la frite et le Tabac froid. Le chauffeur avait calé son autoradio, les infos çà le faisait chier. Dommage, c’était pourtant un progrès à côté de Fun radio. La clim fonctionnait à plein tuyau et me donnait l’envie de s’enrhumer. La musique emplissait tout à présent, même la vallée qu’on sillonnait allègrement dans un balancement quasi maritime. N’empêche, j’avais beau me perdre dans mes pensées et me noyer dans les souvenirs des jours précédents, cette putain de musique commençait à me faire chier, mieux elle dégoulinait comme de la fiente de mille colombes ; et se succédaient à l’autoradio, Claude François, Michel Sardou, Mike Brandt, Carlos, une idée de la France éternelle, celle qui se lève tôt, celle qui vote Sarko. Des clichés tout çà que je me disais, et ouais des clichés, clic –clacs, deux ans de clichés, au bas mot encore trois. M’y revoilà au fond du fond, à repiquer tomates et semer patates. Même la mer ne vient pas jusqu’ici, seul le bon sens et l’agro chimie près de chez vous vous entoure et quand çà sent la merde, je me dis qu’il va pleuvoir, car le vent du sud passe par le fumier de mon voisin. Cà me passera.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article