Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

"Le pouvoir d'où qu'il vienne, c'est de la merde" Léo Ferré.



Pas facile tous les jours d'habiter au trou du cul du monde, c'est plein de poils et le fumier du voisin m'indique qu'il va pleuvoir quand le vent passe dessus. Hier soir c'était réunion électorale, pour un poste de conseiller municipal. Le maire déchu, pour irrégularité, providentielle, dans l'affichage des résultats lors du dernier scrutin, debout comme un accusé levez vous, dans son meeting électoral,  la décision du Conseil d'Etat un an plus tard, une liste d'opposants ravis d'exposer leurs griefs, leurs égos. Un aperçu de la vie politique, "est ce ainsi que vivent les hommes..." et les femmes aussi. Jeu de dupes, jeu de cons, personne dans ce style de réunion publique n'ose dégainer le premier, alors çà tourne autour de procédures, d'ellipses, de colères rentrées, le "mon cul " ma gueule", en ombres chinoises, derrière celà on sent bien tous les petits arrangements qu'un jour on s'est vu refuser, alors on se sert d'autres "innocents" qu'on manipule" et à qui on instille tous les petites envies de pouvoir, l'occasion de montrer ce qu'on sait faire, les "mais que fait donc la mairie", vas y, tu parles bien, tu as du talent, vas y... toutes ces langues qui se délient dès que le temps de lécher parler est terminé...Jeu de chausse trapes, jeu de Clochemerle...Comment imaginer qu'il n'en soit pas ainsi à tous les niveaux, imaginer le marigot du jeu politique au niveau national fait frémir dès que l'on se penche sur le local et son odeur de merde. Chacun y va de son honneur, de sa probité, de son indignation...."sépulcres banchis", tartuffes en tous genres, et l'on se prend de pitié et de gêne pour celuy là, imbécile manipulé mis sur le devant de la scène, et qui annonne un texte dont il peine à comprendre la portée. Les teints verts, toujours les mêmes démons, le profit, le pouvoir, la domination, et à dessein, tordre ce qui se profile et passe sous la main. C'est triste un village quand çà devient franchouillard, et la nausée n'est pas loin quand on songe à toutes les rancoeurs en temps d'occupation comme il y a un peu plus de soixante ans, les âmes vertueuses, les dénonciateurs, les procéduriers, tous les "gens bien"  qui mal dans leur cul et que leur vie a déçu pour se venger d'eux mêmes  te paieraient bien un dernier voyage en train. Ces gens là me dégoutent qu'ils le sachent enfin qu'à mettre l'adresse de mon blog dans leur torche-cul n'en fera pas de moi leur ami, poil au doigt.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

rackam le rouge et noir 17/05/2009 18:39

merci de rappeler cette belle phrase de Léoet merci de corriger dans ta machine mon adresse mail (c'est plus tele2, mais sfr.fr)es' sait faire ? parceque dans 15 jours la première disparaît de la surface, et même de l'intérieur d'internetR.L.R.E.N.