Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Cache ton hymne à la joie

Pas facile d’aborder la journée avec Philippe De Villiers au p’tit déj... Candidat aux élections Européennes sur la liste « Libertas » avec « Chasse, pêche, nature et traditions, le marquis du boccage et ses paysans, l’avenir quoi. D’Europe, finalement il n’en est guère question, tout est prétexte à guéguerre franco française, et tout ce qui demeure en dehors des ambitions élyséennes ne semble pas intéresser grand monde. Dommage, cela m’aurait bien intéressé d’entendre des jeunes « Erasmus » parler de l’Europe qu’ils vivent, de même, cela m’aurait intéressé de savoir comment changer la présidence de la commission européenne, peut être qu’en allant voter pour un parlement différent ? Une idée comme çà en passant...au lieu de cela, la guerre des roses continue et l’UMP se retrouve chez nous en tête dans les sondages, en tête à tête avec l’abstention, à savoir finalement qu’un très petit nombre se chargera d’une non représentation des citoyens mais de leur état d’esprit, rien à secouer, plutôt bêler que tout ce qui nous arrive c’est de la faute à l’Europe.     

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

philippe 20/05/2009 10:40

M^me constat que toi c'est énervant...par contre çà y est tu arrives à poster un message!

Gwendal 19/05/2009 20:29

'Tain !! Je le crois pas ! Ca marche !

Gwendal 19/05/2009 20:27

Ce matin, j'ai décidé de t'imiter. Juste pour voir ce que ça faisait, j'ai écouté la radio en 06 et 09H00... et j'ai donc ouie le vicomte. Je suis perplexe quand je me rends compte que nous sommes d'accord sur le fond : L'Europe c'est nul. Mais par contre nous sommes totalement opposé quant aux raisons pour lesquelles nous sommes contre... Ca me fait suer que mes idées rejoignent les siennes. J'ai l'impression d'être sale.