Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Brumes

humeur-du-chef-2995.jpg

C’est quand il fait gris que les rues se parent de toutes leurs tristesses des pas engloutis, et à cheminer au petit matin dans les premiers frimas qui augurent du bel automne, cette saison si belle pour ceux qui se gobergent d’un esprit résolument positif, la vie prend une saveur tout à fait fraiche et l’esprit s’étire de tout son long comme au temps des rentrées de classe, les yeux fixement rivés sur la date inscrite au tableau, celle là même qui mesurait toute la distance à parcourir pour retrouver le bel été.

C’est d’un pas mal assuré qui cherche ceux d’hier, ne sachant pas quel trace il laissera pour demain que je m’en vais vers le café, muni d’un pain aux raisins et « d’une langueur tout à fait monotone » et tout en monochrome je vais m’asseoir à la place habituelle, derrière les vitres sur lesquelles la pluie ruisselle et je demande « mon allongé », comme pour boire dans le petit  noir, l’élixir de toute une nuit à rêver d’un soleil qui se cache et s’attarde à présent aux confins de l’hémisphère sud.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pilippe 28/09/2013 16:14


Et oui, j'y reviens, j'ai refais les papiers peints et je vais tenter de redonner vie à ce blog...merci pour ta visite

Yola 28/09/2013 13:30


C'est chouette, tu as refait la déco Ça met bien en valeur le beau «vague à l'âme» de tes textes, où je me retrouve
très souvent