Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Digressions du 1er novembre

le-monde-de-philippe-3661.jpgDonc écrivain maudit et dans la peine, j'essayais de torturer l'ébauche d'un roman qui finalement n’accoucha que de cette phrase sibylline :
"Ce jour là, nous étions de chaque côté du doigt qui nous montrait sa lune".

Aucune maxime de grande sagesse n'échapait à ce jour à la vision tordue d'un esprit mal embouché et pourtant appliqué quant à jeter sur la page blanche, la sueur pulvérisée d'un cerveau tout employé à presser le meilleur du citron pour en délivrer une phrase sans fin qui vous emmène telle une cochonnerie dans le tourbillon d'un syphon dont on sait qu'il se fout de savoir dans quel sens il conviendrait de faire tourner la flotte selon qu'il se trouve dans l'un des deux hémisphères du muscle en gelée qui sert d'ordinateur portable au bipède moyen.

Respirez, vous êtes sorti de la phrase dite "d'immersion" sans laquelle nous ne serions pas reconnaissant aux auteurs, asmathiques, de nous gratifier de phrases tellement courtes qu'elles figueraient au rayon des hoquets dans toute librairie insolite.

Cette digression, ne s'arrêtera que si j'ose vous provoquer d'une autre assertion quant à cette ultime maxime, dont je ressens chaque jour un peu plus l'ambiguité à mesure que je progresse sur la voie du chemin de l'initiation mystique et necessaire:

"Quand l'élève est prêt, le maitre l'attend".

Personnellement, je crains ce jour.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

jeanoel 03/11/2013 11:51


mayday mayday mayday

Yola 01/11/2013 18:29


La lecture, tout comme l'écriture, c'est aussi une question de respiration…