Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Feuilleton D'automne, qui pourrait bien prendre ses quartiers d'hiver...

21144231.jpgLes Margoules

 

 

Saison D'automne,

Episode 3

Jamais deux sans…

Chut, on lit…

 

 

Au pied d’un massif montagneux, un bout de vallée, en cul de sac, les flancs couverts, adret et ubac, de chênes verts et de châtaigniers, juste un peu en hauteur, à l’écart d’un village, un bon et beau petit village…

 

Gilles se ravise, la main sur le menton parce que c’est là que çà gratte. C’est qu’il s’est rasé pour l’occasion, enfin pour le mariage, quand au gars à qui on a fait la barbe à coups de pelle, il est parti se gratter ailleurs, dans un autre monde.

-C’est malin, se dit il, j’ai enlevé la croûte et je saigne. Je vais encore salir ma chemise.

Il regarde le corps allongé. Il a les yeux encore ouverts comme hébété. La bouche semble bégayer encore une chute impossible à dire. Et tout ce sang, il ne se rasera plus pense Gilles.

-Montcornet, où vont tous ces gens ? Ceux qui meurent doucement, ceux qui sont surpris en plein bonheur et ceux qui partent précipitamment,  quant à ceux qui partent avant l’heure, arrivent ils avant les autres ?

- ? Heu…   

-Et la chemise, quel travail, qu’il se surprend à dire et à haute voix en plus, devant le gendarme interloqué.

-Quoi sa chemise ?

- Heu, rien, faut qu’ je change ma chemise.

Ah ?

-Bon qu’on ne touche à rien, avant l’arrivée de l’équipe, puisqu’on prend l’affaire, dites, Y a un pressing dans le village ?

-? Le gendarme regarde Gilles en biais, soupirant…et nous aussi on soupire parce que, c’est tout pour aujourd’hui…A suivre…

Episodes 1 et  2 pages 16 et 17 octobre…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article