Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Heureux qui...4 Bars

Photos-No-limit-088.jpgSentences maritimes dans bar d’escale, « quand les mouettes ont pied, il est temps de virer » ?  Et les grandes envolées se succèdent aux petites réflexions entrecoupées d’un soupir, d’une lampée de bière. La bière, internationale comme le globish, un flacon ambré qui  se boit sans attendre ou bien se déguste à l’ombre de la prochaine et puis les moments de solitude qui se baignent dans la mousse, les pieds écartés sur chaque bord du verre. On refait le monde, son monde, celui du voyageur, le VRP de l’inattendu, qui n’attend que la prochaine escale, celle qui comme la clope remplit le vide laissé par la dernière. Marin solitaire au cœur mélancolique, ou bien joyeux en bande inorganisée, ils arpentent les villes avec une démarche chaloupée et le regard en trompe l’œil, à s’extasier sur les passantes ou bien hagards perdus dans le flot d’une ville surgie au milieu des flots. La houle reste collée sous les semelles et parfois les pavés se soulèvent. Demain départ, appareillage, on largue, on quitte, on s’en va , on dérape, on se tire, on vire, et met les bouts, bouts à bouts comme les milles qui s’alignent, sans les points, avec juste ce qu’il faut d’insouciance pour s’accorder tant de rigueur pour aller n’importe où, sous les vents, sur les bords à tirer en laissant dans le sillage un peu de chacun, un peu de nous tous, une trace qui s’efface à mesure qu’on avance dans ces triangulations successives, qu’on appelle le point ou bien estime que les anciens dénommaient un cercle d’incertitude, cet endroit unique où trois droites ne se recoupent jamais et forment un chapeau, ou un cercle ou un carré, figure où l’on se figure être passé à une heure précise. Figures…  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Yola 02/10/2011 14:19



'tain qu'est-ce que c'est beau! On y est dans ce bar, dans ce port, prêt à larguer les amarres…



monique 30/09/2011 00:38



Tu as les mots qui chaloupent...Un brin de vague à l'âme ?...



Bourreau fais ton office 29/09/2011 23:11



Triangulations en bermuda ...