Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

La tasse

humeur-du-chef-2978.jpg

Il y a le café du Siècle, le bar du Centenaire, celui de l'Avenir, le café de l'Univers, celui du Riche, du Commerce, le PMU, et puis celui de la Poste, celui des Halles, chez Mimie, c'est bon et c'est pas cher, le café D'En face où c'est moins bien, celui qu'on aime quand le voit de loin, le bistrot des habitués, celui des alternatifs et des triphasés, des chemises d'électricien et les cheveux en bataille, le café de France où il y a des français qui devisent dans leur petite tasse hexagonale, le café sans nom mais since 1664, et puis il y a le café des gens perdus, où l'on se retrouve avec ennui, celui là même qui fait attendre les jours meilleurs, parenthèse qui sent le tabac et l'anis et puis le temps qui passe depuis cette fameuse course, la cohue des spermatozoïdes où l'on s'est cru malin d'avoir gagné sa place, et qu'on attend depuis, les résultats officiels, où c'est qu'elle est sa place, parmi les gueules cassées, les espoirs tendus, les mains ballantes et pourtant pleines de promesses, à l'ombre des tilleuls, sur le boulevard au milieu des autos qui passent et des regards qui fuient et l'on pleure et s'impatiente de ce temps gaspillé à chercher sur une table ronde un coin qui parle de ce qui viendra, juste la petite note et l'auréole sous la tasse de café, le spéculos délaissé et le regard du pochtron qui fume comme une usine qui va fermer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Yola 15/06/2013 16:47


Un texte vrai et juste, qu'on reçoit comme un uppercut quand la vie t'a un peu cabossé (il paraît qu'il y ena qui passe au travers…)