Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Le 8 ème jour du mois, nouveau feuilleton...l'autre on s'en fout..., 1, 2, 3, et 4 ème

 

 

 

 

Endormi. Plié sur le brancard. J’entends encore autour de moi, j’entends le personnel soignant et puis Anthony and the Jonhsons. Puis c’est la nuit.

Je suis dans le jardin. Ya des chênes. Je suis un gland sous un chêne. Plus loin, à travers la pénombre je vois l’endroit, le passage.  J’entends les sangliers croquer, grogner, se frotter. Dans tout jardin se tient un passage. Je l’appelle la troisième porte. Il y a la porte d’entrée, la porte de sortie, et puis la troisième porte, la mienne. Je ne savais  pas qu’elle menait à l’hôpital. Elle mène là où tes rêves où tes cauchemars, t’envoient.  Je restais collé à la chaise métallique, sous les glands  sous les chênes, sous les étoiles. J’avais roulé toute la soirée avec un bouquet de fleurs sur le siège passager. J’étais arrivé avec bonheur. Je suis reparti sans rien. J’ai jeté les fleurs dans le jardin de la maison d’à côté. Quand je suis rentré, j’ai appelé. J’ai dit, « tu me manques ». Elle m’a dit « ce n’est pas une bonne idée. »

J’adorais cet endroit, une serre sur la gauche, une frêle construction en bois recouverte d’un plastique comme un paquet cadeau, un arbre tordu, appuyé sur une cabane en bois, deux chaises, une table, métallique, un petit potager, un champ devant, un cyprès, et puis derrière, la maison léchée par d’autres arbres.

La porte s’ouvre, la médecine revient. Moi aussi. Les nausées se sont apaisées. Elle dit sans me regarder, faudrait voir le psy, vous voulez ? Oui. J’ai pleuré. Fini les coups, la baston, le boxeur, je pleure et je la regarde. Elle reprend la tension, au dehors les brancards font la course. Je finis par me lever. Ici on est habillé comme un con, pas comme Blueberry, à poil sous une chemise qui se ferme par derrière avec deux velcros. Mes fringues, retrouver mes fringues, dans deux sacs papiers. C’est rien deux sacs en papiers. C’est toute une vie aussi. Couloirs, lumières, infirmiers, toubibs, malades, déglingués de toutes sortes, des portes, puis une autre, la troisième porte de l’hôpital, le service psychiatrique.  Encore une médecine, c’est  au moins Aristophane.

-Quel est votre problème ?

-Vous.

A suivre...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article