Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Le lutin

C'était un p'tit trou. Un p'tit trou de lutin. Un trou  pas très profond, comme on peut en voir dans les enterrements sérieux. Non pas que celui ci ne fut pas sérieux. C'était aussi sérieux qu'un enterrement où les gens ont des têtes d'enterrement. Mais c'était celui d'un lutin, et un lutin c'est curieux çà ne fait rien qu'à pas faire comme les autres. C'est un peu facétieux, un lutin, quand il est mort. Parce que, quand il est vivant, il ne l'est pas qu'un peu, facétieux. On a l'impression qu'il va grogner encore. Quelqu'un a  t'il encore quelque chose à dire? dit le maitre de cérémonie. Ben non, d'ailleurs personne ne dit rien, vu que normalement à ce genre d'événement c'est au lutin de parler. C'est lui qui sait. C'est lui qui sait ce qu'il ya derrière la porte où c'est qu'on va, quand on y va. Et là, pour le coup, vu que c'est lui qui s'y colle et qu'il est resté muet, on étaitt bien emmerdé...A suivre

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

philippe 17/01/2011 12:28



oui Yola, c'est là le truc, c'est dans le " pas vraiment" justement qu'il faut chercher...Encore que chercher n'est pas le mot qui convienne non plus...



Yola 15/01/2011 17:48



Je pensais qu'un lutin ne pouvait pas mourir, enfin pas vraiment…