Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Le temps d'une clope

humeur-du-chef-0723.jpgAu balcon, sous la lumière qui frise les toits d'en face y'a  le mur qui est en face aussi, avec ses fenêtres aux volets à demi fermés, comme des paupières qui s'accordent au visage ridé d'un vieil immeuble, ceint d'un camaîeux décrépit. En dessous c'est la rue, au bout ce sont les cloches du temple, et puis les tables de la friterie du belge. Y'a des gamins, des gamins de la rue qui font le pitre devant le mendiant qui sommnole. Y'a le chien qui pisse à l'endroit où il était assis hier. Y'a les ceusses qui grattent leur jeux où c'est qu'on perd à tous les coups en sortant du tabac presse, eux qui sont riches juste le temps qui sépare l'achat du carton et celui où ils découvrent, non surpris, leur infortune. Y'a la petite dame qui arrose ses fleurs, trois litres pour les fleurs, six litres pour le trottoir. Y'a les passants qui passent et puis le temps qui slalome entre les crottes du chien, accompagnant un vieux qui descend à vélo vers la place du bas où c'est qu'un artiste du coin a mis dans un autre, une oeuvre métallique, une tour Eiffel applatie qui s'elève à deux mètres cinquante pour faire une tonnelle qui fait de l'ombre sous un platane qui faisait déjà de l'ombre. y'a une voiture qui déboule avec un pot d'échappement de bagnole de course avec au volant un mec qui téléphone et qui braque dans une ruelle trop étroite et crac un rétro, et recrac en reculant un deuxième rétro et qui s'en va s'en ramasser vu qu'il est cuit, qu'il a vu qu'il passait pas, c'est ballot. Il était une fois l'Amérique dans un village du coin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Yola 23/06/2013 14:23


Une vrai scène de (bon) cinéma!