Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Manifestation le 15 decembre au Vigan

La survie des associations est en danger :
Destructions de nombreux emplois essentiels pour la vie dans les Cévennes du jour au lendemain
lors du non renouvellement des conventions d’aides, pourtant « assurés » par Pôle Emploi d’être reconduites quelques semaines avant,
fragilisation des activités associatives assurées par ces salariés.
ce sont de très nombreux secteurs d’activités qui sont mis en péril :
C’est une part importante de la vie du territoire qui est menacée.
Au-delà de la triste réalité d’un très grand nombre de postes de travail supprimés,
• les lieux d’accueils de loisirs de la petite enfance, de l’enfance et de l’adolescence,
les ateliers d’expression, ludiques et créatifs,
les crèches, cantines scolaires, haltes-garderies, les temps de soutien scolaire, etc.
• la création et l’organisation de concerts, de pièces de théâtre, les salles de cinéma,
les radios libres et non lucratives, les écoles de musique, les médiathèques, les spectacles d’art de la rue,
les espaces de poésie, etc.
• les espaces de formation, les lieux d’accueil et d’accompagnement médico-sociaux,
les associations de prévention, les réseaux d’échanges de savoir, etc.
Cette décision illustre le regard porté par l’État sur la vie associative, sur les salariés et les bénévoles
qui oeuvrent chaque jour à développer des activités dans un cadre non-lucratif.
Elle montre aussi le mépris du gouvernement pour les acteurs innombrables du secteur non-marchand qui irriguent les bassins de vie
et permettent le maintien d’une vie sociale hors des villes.
En urgence, les associations des Cévennes méridionales se sont regroupées en collectif
dans l’objectif de mener des actions de sensibilisation et de lutte pour :
• dénoncer la programmation de la mort lente du secteur non-marchand,
• recenser les emplois détruits et soutenir les salariés déjà précaires
victimes de la suppression de leur poste du jour au lendemain,
• maintenir les activités indispensables à la vitalité de nos territoires ruraux,
• obtenir des garanties sur des soutiens concrets et pérennes à l’emploi dans les associations.
Nous appelons les associations locales et les élus locaux à rejoindre ce mouvement

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

Blanchemanche 12/12/2010 18:09



Et si l'idéal, justement, n'était pas un monde sans emploi?



clémence 09/12/2010 15:23



quoi quoi quoi ? je ne comprends pas du tout de quoi vous parlez : que se passe-t-il avec les subventions des assos ? quel rapport avec Pôle emploi ? merci de nous donner des pistes ou des
sources !