Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Partir, comme dans une chanson de Charlebois

05140253.jpgC'est curieux la ville, la grande ville, c'est à dire, quand on la retrouve après longtemps, longtemps, longtemps quand on s'est mis en quête des poètes disparus et qu'on les a retrouvés, qui dans un champ, qui dans un arbre qui dans le vent qui court dans les vallées, bref après tout ce temps quand on retrouve le chemin de la ville.

On commence par prendre le train qui va vite, et qui ne s'appelle plus un train, mais un tégévé, avec un billet qui s'appelle une idée tégévée, je ne pars pas en voyage, mais j'ai une idée tégévée, çà doit venir de l'occitan, "té j'y vé". Dedans un type prend le micro comme dans un bateau mouche, et vous souhaite au nom de l'équipage,atchoum,  la bienvenue, un peu comme s'il se croyait dans un avion, sauf  qu'il n'y a pas de commandant mais un cocher sur la bête humaine et qu'on attend que çà décolle... En fait le tégévé ne decolle pas du tout, et tout le long du trajet, le vol se fait sur les rails comme avant dans les trains. Et puis, il nous dit qu'on a pris place dans la partie Zen, et que parconséquent, faut être calme, tandis qu'il énerve tout le monde avec un discours qui n'en finit pas et d'une connotation toute commerciale, ce qui, finalement n'a rien à voir avec le Zen, d'autant que dans cette voiture je n'ai vu aucun crâne rasé, en kimono noir prêt à partir en session...Zen...

bon, je vous raconte la suite à ma prochaine connexion... ( blog un peu ératique, en raison de ce voyage jsutement...)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article