Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Rue de la Gaieté

humeur-du-chef 2978Rue de la Gaieté…C’est bien comme endroit, c’est bordé de Théâtres. Bonne idée la gaieté. On va dire que çà commence là. Faut que pas que çà s’y termine. Rue de la Gaieté, il y a aussi une impasse qui s'y colle. L’Impasse de la Gaieté. C’est quoi l’impasse dans la gaieté. Un masque, un masque antique dans un théâtre de Delphes.  Une attitude, un défi, un sourire prolongé qui se force. Une idée ? Non pas une idée, émotions, sentiments ne sont en rien des idées, des ondes, des vagues plutôt dans le sillage des anges qui passent à côté de toi, à travers toi. Celle qui s’active derrière le comptoir est belle, douce. Elle me regarde à travers la pièce, puis elle tourne la tête et sourit amusée. Je plonge la tête dans mon café et je touille. Une larme, deux tours de cuillère dans la tasse, et puis s’en aller. les larmes, c'est du sucre "à déposer sur ton coeur et sur tes pieds, jusqu'à ce qu'elles deviennent des fées" comme dans une chanson de Bigitte Fontaine. Cà ne lui est pas destiné. ca reste là, comme un colis oublié que personne ne viendra chercher. Et puis on est là pour travailler. Celle qui est devant moi consigne tout ce qui se dit et donne matière à réfléchir, à rebondir.  Oublier sa vie un instant et puiser dans l'oubli passager toute la matière pour créer. Ici les idées éclosent et se répandent sur la table et s’en vont se ranger dans un petit carnet de notes. Genèse d’un projet, c’est ici que çà démarre. Rue de la Gaieté, dans un café de Paris.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article