Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

"Soupe de betterave", Karine Bergami

 

Tous les jours c'était soupe de betterave. Le pays entier était couvert de betteraves, plus rien d'autre ne poussait sur les sols pollués. On roulait au jus de betterave, on bouffait de la betterave, on pissait de la betterave. Les routes étaient rouges bordeaux, les nuages rosés, les gens lie de vin; bronzés ils viraient cramoisis. La vie était morne à part chez Lili. Les privilégiés se rendaient dans son restaurant, elle seule savait accommoder les betteraves à toutes les sauces, gratin, tarte, tourte, soufflé, gâteau.

Hélas, le jus de betterave fermentait et ne se conservait pas longtemps. Bientôt un champignon d'un genre nouveau fit son apparition, formant des traînées blanchâtres. On déplorait déjà des milliers de morts attribuées à une épidémie de désespoir.

Les fûts contaminés furent adressés généreusement à la cantine des pauvres. Aussitôt ingurgité le jus infect et infecté, les corps se tordaient, des spasmes musculaires secouaient les membres, deux minutes de souffrance puis la mort. Les corps étaient alors broyés, dispersés par hélicoptère sur les champs de betterave, un joli camaïeu de rouge, un engrais miraculeux. Les parasites allaient ainsi rejoindre leurs congénères dans la terre.

La grande piscine olympique nationale dut fermer ses portes, les tâches commençant à gagner l'eau betteraveuse, les athlètes périrent. Tous étaient touchés, la pandémie annoncée par le Grand Livre avait commencé.

Seuls quelques ivrognes qui faisaient bouillir leur jus furent épargnés.

Les champs étaient désormais en jachère, des millions de fleurs nourries par les corps, les champignons ou un mélange des deux se mirent à éclore de toutes couleurs excepté le rouge.

 

 

Karine Bergami nov 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

mobensim 10/11/2010 18:01



Karine Bergami...de la soie aux betteraves, j'aime les paysages qu'elle tisse, au fil rouge du sang du peuple.