Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

"Yes we can" ( Barack O'Bama)

humeur-du-chef-2025.jpgDimanche, un thé à l’heure du déjeuner. La radio et puis des questions, des questions à n’en plus finir. Je ne connais rien aux tenants et aboutissants de l’affaire Aurore Martin. Mais cette question au delà de ce qui la retient dans une geôle espagnole : que découvrent ceux qui arrivent au pouvoir au point de surprendre ainsi tous ceux qui de leur famille politique, de pensée ou d’inclinaison les ont chargé d’administrer le pays ? La complexité du monde est elle ainsi faite qu’elle ne s’appréhende qu’aux commandes et se dilue t’elle dans la masse et l’anonymat ? Jamais comme en ce moment, je n’ai fait autant mienne cette  phrase, il y a longtemps prononcée par Guy Bedos «  c’est dur d’être de gauche quand elle est au pouvoir ».  Quid de ceux qui sont de droite quand leurs ténors tiennent les rênes ? La démocratie n’est elle que l’expression d’un rêve collectif du changement profond à chaque alternance, rêve brisé au lendemain des élections ? Car il le faut bien, c’est la vie, qu’ils se coltinent la réalité, loin de nos réalités, puisqu’apparemment ils connaissent rien des nôtres masquées par celle qu’ils semblent à chaque fois découvrir au siège présidentiel. N’est elle qu’apparente cette réalité et se soumet elle une fois usée par l’urgence d’agir, aux groupes de pression, aux lobbies ? Comment arbitrer sans diviser ? Si cela est , alors ceux qui gouvernent se doivent ils de prévenir leurs électeurs, qu’ils seront là pour faire ce qu’ils ont promis et s’en tenir à cette ligne de conduite jusqu’à en perdre leur fonction, aux élections suivantes, car c’est bien à ce prix qu’il ne paraitraient pas comme accrochés à leurs sièges et permettraient au plus grand nombre de comprendre que peut être le changement ne se fait qu’à petite échelle, qu’il appartient à chacun de changer ce qui ne va pas autour et en lui et ne plus déléguer et laisser à d’autres qu’ils soient tribuns, normaux ou bien brillants ou bien tout cela à la fois d’emporter nos rêves dans les méandres du pouvoir ? Ce pouvoir s’amenuise de jours en jours une fois aux mains de ceux qui le détiennent et accuser de sottise ou d‘amateurisme ceux qui ont fait profession de politique est trop court pour ne point suspecter cette remarque d’être née au coin d’un zinc, endroit au bout duquel on sait depuis Coluche, que le schmilblick est un oeuf et qu’un œuf ne fait pas de politique. Il s’agit d’autre chose certainement, de la question qui vaut la peine, qu’est ce que le changement, que faut il à présent inventer pour aller plus loin dans le bien commun ? Peut être passer à l’âge adulte de la politique, qu’elle ne soit plus apparentée par un avatar, c’est à dire à la figure emblématique d’un courant de pensée, par un homme ou une femme qui parlent bien et qui porteront à eux seuls  l’espoir et à coup sûr la déception de tout un peuple, le laissant dériver aux inclinaisons de facilité, c’est à dire à l’extrême, dans l’illusion déprimante que s’infliger le plus dur et de fait l’inacceptable lui permettront de se redresser alors qu’il n’aura d’autre solution que de se coucher.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Philippe Maréchal

citoyen du monde
Voir le profil de Philippe Maréchal sur le portail Overblog

Commenter cet article

telkia 05/11/2012 17:12


Content que tu sois en phase avec moi sur les indépendantistes . A ce jour : je n'en ai trouvé aucun qui prêche dans la non-violence . Je pense qu'il y en a assez sur la planète pour en rajouter
sur des différences culturelles à coup de bombes . Pour rappel la justice française qui est logiquement indépendante et l'exécution du MAE est une décision de justice appliquée sous l'autorité du
parquet général de Pau pour Aurore Martin . Laissons la justice espagnole faire son travail : elle n'est pas plus mauvaise qu'en France car ils en ont assez bouffé de fasciste. Quand les
Britanniques ont donné l'indépendance aux Irlandais : ces mêmes irlandais se sont entretués pendant des années, jusqu'à même envoyer au 3éme Reich une lettre de condoléances pour la mort
d'Hitler ( pas tous les Irlandais mais les fous furieux d'indépendantistes) Quand au PPB parti du peuple breton : je peux te dire que ce sont des vrais facho pour en avoir cotoyé quelques
uns : égoiste à un point nauséabond .Je dis : militons contre la violence à la TV , dans les jeux des enfants , dans le monde du football où ils faut 3 garnisons de CRS pour séparer les
supporters , dans le marché lucratif des armes , et dans la finance nauséeuse qui dirige le monde aujourd'hui .  il en en assez oui de s'appauvrir la tête sur des cas irrecevables face au monde actuel
.

philippe 05/11/2012 13:11


oui on nage dans les contradictions et les paradoxes. Nous en sommes conscients et pourtant, la plupart du temps on fait comme si tout était simple, sans prendre la peine de réfléchir, la
réflexion semblant se diluer avec le nombre, et les voeux qu'ils soient pieux ou non restent en l'air. Quant aux indépendantistes, c'est pareil, contadiction entre une demande de reconnaissance
légitime de la différence et de culture et la tentation de l'exclusion des autres, sans parler de la tendance à relancer les vieilles lunes du nationalisme.

telkia 04/11/2012 21:50


D'après la FAO un enfant meurt de faim toutes les 6 secondes dans le monde. Personne n'en parle . FAO dit bien de
faim et non de maladie même si c'est étroitement lié . Vivant en bretagne , j'ai cotoyé de très loin des intégristes bretons sur des comptoirs en zinc Les PPB ( parti du peuble Breton) sont
devenus bien pâle dans leurs revendications actuelles qui basculent leurs bulletins de vote vers le FN .N'oublions pas les indépendantistes bretons pendant la seconde guerre mondiale qui eux
aussi basculaient vers la force obcure du nazisme . Aurore Martin n'est peut être qu'une lampiste à travers le parti Batasuna , mais tout est bon pour les journalistes de monter l'affaire en
épingle pour le gouvernement et les politiciens. Ce sont les indépendantistes qui créent les conflits même si leurs revendications peuvent être justifiées . Pour rappel les basques demandent leur
indépendance par égoïsme envers l'espagne car leur région est plus riche économiquement et refusent le partage des impots : c'est la raison primaire qui elle est masquée par des revendications
culturelles . Triste hypocrisie ....

Yola 04/11/2012 18:30


Je reprends moi aussi à mon compte la phrase de Coluche. Je ne parle même pas de résoudre la grave crise économique dans laquelle on s'embourbe, mais à voir la politque menée par Manuel Valls,
par exemple, je me demande ce que veut encore dire socialiste.