Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le monde de philippe

Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

Les articles "lemondedephilippe"

Sans l'ombre d'une intention tout s'éclaire, je me recouche, c'est dimanche.

Sans l'ombre d'une intention tout s'éclaire, je me recouche, c'est dimanche.

L’intention de poser un acte minimaliste sur une feuille imaginaire est en réalité aussi éphémère qu’un assemblage de pensées sous un ciel étoilé. Ainsi je souffle toute la vacuité qui accompagne le cinéma permanent des pensées. Elles défilent dans nos...

En savoir plus

Ceci n'est pas un arbre

Ceci n'est pas un arbre

Alors c’est comme çà…comme une intro d’une chanson des Rita…c’est ainsi que tu te retrouves nu dans ce jardin d’Eden, dans la brume, dans le froid qui irise ta peau ruisselante des gouttes qui tombent des branches. Tu les écartes en avançant dans le bois...

En savoir plus

M'sieur l'agent

A mesure que se précisait le regard inquisiteur d’un représentant de la marée chaussée, ci devant toi, arque bouté comme un colonel de Maupassant, la vie te semblait à cet instant aussi ridicule qu’étroite à l’image d’un goulot de péage. Résolument droit...

En savoir plus

Une Kop

Une Kop

mOMO, tiens c’est drôle de l’écrire comme çà, chez elle, les majuscules sont à l’intérieur. C'est comme un OHM pacificateur et plein d’énergie régénératrice. Elle est bien Momo. Je ne peux pas l’appeler ma Kopine, c’est la Kopine du monde entier. Elle...

En savoir plus

Kafé

Kafé

Et j’ai retrouvé mon Kafé, mon troquet, mon rad, ma baignoire, ma résidence secondaire, mon Tournesol, rue de la Gaité. Rue de la Gaieté, incontournable, quand on a le cœur à l’envers, rien d’autre à faire que de le tourner vers un soleil imaginaire....

En savoir plus

Kapitale

Kapitale

Un p’tit bonheur, débarquer au matin sur le quai et humer l’air de la ville, mon exotisme, mon parfum d’ailleurs, en attendant, c’est promis, celui d’horizons plus lointains. Loin des Kabanes et des langueurs propres au lutin, s’ébaubir, écarquiller les...

En savoir plus

A la taille d'un Hobbit

A la taille d'un Hobbit

C’est ce qu’en d’autres temps, autres bâtisses, on appelait une meurtrière. Ici, je l’appelle une vivrière. Sorti, je la remarque tout à coup me retournant. A gauche de la maison, une fenêtre écarte les pierres, large de quelques centimètres, haute d’un...

En savoir plus

My Incredible India

My Incredible India

Cà se forme, çà se prépare, çà se conçoit et puis on y va. Bonchivalla, t’es surement plus là, t’as dû prendre la troisième porte. Mais quand même t’es par là. Envie d’y revenir. Partager ces moments fabuleux avec toi, assis sur un banc près d’un vendeur...

En savoir plus

lettre à la moulinette

lettre à la moulinette

Tu veux avoir de mes nouvelles mon ami. Tu dis même un brouillon, une feuille déchirée. Je m’en étais abstenu. Reclus. Une feuille déchirée, oui, çà me parle comme l’évocation d’un chiffon qu’on presse, qu’on tord qu’on essore et dont on tire tout le...

En savoir plus

Des Cévennes à l'autre bout de la terre

Des Cévennes à l'autre bout de la terre

Retour au lac Baïkal...la mer de l'intérieur comme un Sylvain Tesson. Une maison dans les montagnes, un dernier message puisqu'ici il n'y aura plus rien pour se relier. Et puis les instants ultimes, avant plongée dans le silence, où le seul bruit qu'on...

En savoir plus

Etoiles

Etoiles

Demain matin je partirai...demain j'irai, avec mes pauvres mots. Demain j'irai, moi qui ne suis pas Hugo, et je te retrouverai pour te serrer dans mes bras, mon enfant, mon amour, mon soleil, ma joie. Demain j'irai, vers vous mes amours, mes étoiles,...

En savoir plus

Take it easy

Take it easy

Oh mon amour vient dans mes bras, que chante une femme sur un fond de New Orleans. C’est lundi, retour à la Gaieté après deux jours de gris. C’est pas que çà me gène, çà me surprend, mon café croissant n’est pas cher aujourd’hui. Y’a une petite prime...

En savoir plus